· 

Familles mono-parentales

Familles mono-parentales mère


Les mères célibataires ont besoin de beaucoup d'aide et peuvent avoir à la fois une fille au pair et une babysitter d'urgence. La mère doit travailler à temps plein pour subvenir aux besoins de la famille et, à son retour à la maison, elle commence à préparer le dîner ou à faire le ménage.
 
Une mère célibataire a vraiment deux emplois à plein temps. Elle a sa position professionnelle et le travail de chef de famille.
 
Les jeunes au pair qui s'entendent bien avec leurs mères d'accueil célibataires éprouvent un sentiment de travail d'équipe très satisfaisant.
En effet, l'au pair fait parti de l'un des deux seuls adultes de la maison. Il est possible de partager des idées et de devenir des amis de longue date avec la mère d'accueil.
 
La mère d'accueil célibataire est consciente que le nombre d'adultes à la maison a doublé, ce qui double ses achats alimentaire, sa charge de cuisine et de déchets. Elle va donc s'attendre à ce que vous fassiez une «juste part» des tâches ménagères. Elle a  décidé d'accueillir une au pair  afin de réduire sa charge de travail,  et non pas pour augmenter son temps de préparation des repas.

Familles mono-parentales père


Les pères célibataires ont encore plus besoin d'aide que les mères célibataires. Selon notre expérience, un père célibataire présumera qu’une fille au pair assumera davantage de tâches traditionnellement féminines, telles que la cuisine, le ménage, les courses (à la fois pour l’épicerie et pour les enfants) et emmènera le chien au parc. Par exemple, un père célibataire peut demander à la fille au pair de cuisiner tous les repas pour les enfants. Cela peut faire partie des  directives de la fille au pair. Ensuite, il mangera les "restes" du dîner comme son dîner. En quelques sortes l'au pair aura cuisiné(e) pour toute la famille.

Quand une fille au pair et un père célibataire s'apprécient et se respectent, la fille au pair peut jouir d'une grande autorité. Concernant, le père d'accueil, il est heureux de confier autant des responsabilités ménagères que la fille au pair veut en prendre.

 

 

Cependant, le programme au pair ne consiste pas uniquement à gérer une maison. Un père d'accueil célibataire doit comprendre que, indépendamment de son travail professionnel, c'est aussi son travail de cuisiner, de faire les courses, d'acheter des vêtements et d'entretenir sa maison. Il est sage de passer en revue les détails des tâches ménagère avec un père célibataire avant votre placement au pair et de ne pas s'engager dans des tâches en dehors de ce qui est normal pour une fille au pair.

Demandez à votre futur père d'accueil, s
'il a déjà eu une jeune au pair. Si c'est le cas et qu'il a terminé avec succès le programme
avec les au pair précédentes, il est probable qu'il ait appris à gérer ces problèmes.


Pour partir au pair en Australie, Angleterre ou en Irlande, CLIQUEZ ICI

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0