· 

Expérience des enfants


Une fille au pair est un jeune adulte originaire d'un pays étranger qui se rend en Australie, Angleterre (ou dans d'autres pays étrangers) pour aider une famille à s'occuper de ses enfants. Une fille au pair travaille environ 30 à 45 heures par semaine en échange de la possibilité de vivre à l'étranger avec une famille pendant 6 mois à un an. Bien que la majorité des responsabilités d'un(e) jeune au pair implique de s'occuper d'enfants, elles peuvent également être chargées de diverses tâches liées à la vie familiale.La famille d'accueil recherchera donc une jeune au pair ayant des compétences bien spécifiques que je vais énumérer ci-dessous.

Celles-ci peuvent être classées en trois grandes catégories :

  1. Compétences en garde d'enfants
  2. Gestion des tâches familiales
  3. Comportement professionnel

Je vais dans cette page, vous parler uniquement des compétences de garde d'enfants recherchées par les familles d'accueil au pair. Puis dans les deux prochaines pages, je vous détaillerai les deux autres compétences énumérées ci-dessus.


Compétences en garde d'enfants

  1. Avoir une expérience de garde d'enfants d'au minimum 200 heures
    Si vous voulez être au pair, les parents doivent pouvoir vous faire confiance concernant le bien-être de leurs enfants. Vous pouvez y parvenir en vous assurant que vous avez beaucoup d’expérience en matière de garde d’enfants de différents âges. Essayez de prendre soin des enfants de votre famille, des enfants des voisins ou de trouver un job de babysitting, nounou, sorties d'écoles, animateur d'enfants,cours particuliers etc.Plus vous avez d'expérience avec les enfants, plus les parents seront à l'aise avec vous. "Est-ce que j'ai une expérience suffisante en garde d'enfants?" est la question incortournable à laquelle vous devez répondre. Si vous n'avez pas eu l'occasion de garder des enfants aussi bien de façon formelle qu'informelle, vous devez le faire le plus tôt possible si vous souhaitez avoir des chances de partir! En effet, les familles d'accueil commencent généralement par sélectionner les dossiers au pair des candidats ayant le plus d'expérience en garde d'enfants.

     
  2. Savoir divertir les enfants.
    Être une fille au pair va au-delà de la supervision des enfants; Vous devez également apprendre à vous connecter aux enfants en les divertissant. Utilisez votre créativité pour trouver des activités qui vous permettent d'interagir avec les enfants de manière ludique et amusante. En fonction de l'âge de l'enfant ou des enfants, proposez des jeux créatifs, des activités ou des projets d'artisanat. Par exemple, au lieu d’allumer la télévision, essayez des activités ludiques, créez une boîte à dessin pour les tout-petits ou faites un tour au parc.
     
  3. Être en mesure de discipliner efficacement les enfants.
    Les enfants ne sont pas parfaits, ils se comporteront mal, vous testeront et vous pousseront parfois jusqu'à vos limites. La chose la plus importante à garder en tête est de répondre à leur mauvaise conduite par un comportement d'adulte - et non en se subsituant aux parents. Évitez de crier, de discuter ou d'infliger des punitions physiques par exemple. Vous trouverez des techniques de disciplines et des exemples d'actions à mener en cas de mauvais comportement des enfants un peu plus loin dans la formation.

     
  4. Connaître les gestes de premiers secours adaptés aux enfants.
    Être préparé à affronter le pire est une compétence dont tous les candidats au pair ont besoin. Le guide en ligne téléchargeable "Les gestes de premiers secours adaptés aux enfants" vous apprendra les techniques nécessaires pour traiter les coupures et les plaies, aider les victimes d'étouffement ou de noyade et traiter les symptômes de certaines maladie. Ce guide est disponible via l'onglet "Ressources"

     
  5. Aimer les enfants et savoir construire une relation avec eux.
    Être aimable fera ressortir le bonheur chez les enfants et leur permettra de se lier plus facilement à vous. Rappelez-vous que les parents viennent toujours en premier chez les enfants. En construisant votre relation avec les enfants, essayez de ne pas rivaliser avec les parents.

Assurez-vous d'avoir 200 heures minimum de garde d'enfants que vous pouvez justifier en fournissant des références vérifiables.
 

En ce qui concerne le nombre d'heures d'expérience en garde d'enfants, le mot d'ordre est : Ne pas exagérer!

  •  Si vous dites que vous vous occupez de votre petit-frère depuis sa naissance et qu'il est né lorsque vous aviez huit ans, ne comptez pas les heures effectuées avant vos quatorze ans. En effet, personne ne croira que vous étiez vraiment responsable d’un jeune enfant à l’âge de huit ans.Expliquez dans votre lettre de présentation comment vous avez joué et changé la couche de votre petit frère, mais ne comptez pas ces heures et ne les incluez pas dans les 200 heures minimum requises.
     
  •  Si vous déclarez que vous étiez étudiant(e) à temps plein à l'université et que vous avez travaillé dans une école de langues et au cinéma et que vous avez pris soin d'un enfant pendant 20 heures par semaine, les familles vont se détourner immédiatement de votre candidature. Des heures comme celles-là sont suréalistes et donnent l'impression que vous n'êtes pas honnête. Les familles d'accueil peuvent eux aussi faire le calcul, et elles attendent de vous que vous leur transmettiez une description réelle et précise de votre vie.

Quels sont les meilleurs types
d'expérience en garde d'enfants ?


L'expérience que vous avez réellement est la meilleure pour vous,
mais voici comment les familles perçoivent les différents types d’expériences

  • Expérience de babysitting
    Si les parents sortent souvent le soir ou ont une activité qui les oblige à travailler tard le soir ou toute la nuit (médecin...), le babysitting est une expérience formidable. Vous êtes à la maison avec les enfants qui sont sous votre responsabilité. En tant que babysitter, vous devez pouvoir préparer des collations, divertir les enfants, les baigner et les mettre au lit. Certaines expériences de baby sitting sont certainement un plus, tout dépend du mode de vie de la famille.
     
  • Expérience nounou
    Si vous avez été nounou, cela suppose que vous étiez responsable des enfants pendant une grande partie de la journée et vous vous êtes occupé(e) de leurs besoins tout en leur permettant de s'acquitter de leurs obligations, telles que les accompagner à l'école ou à leurs activités, l'aide aux devoirs, etc. Les nounous ne sont pas des travailleuses occasionnelles comme les baby-sitters, mais travaillent généralement à temps complet ou à temps partiel pour que les parents puissent travailler. Être une nounou est le travail le plus similaire à celui d'une fille au pair à la seule différence que la nounou n'habite pas avec la famille d'accueil.
     
  • Animateurs de centres de loisirs pour enfants
    Les animateurs de centres de loisirs rencontrent de nombreux enfants différents et apprennent des manières saines de les divertir ainsi que les moyens appropriés pour les contrôler. À l'instar de l'animation, on peut également citer les personnes chargées de l'encadrement des enfants d'une église, les professeurs de langue, les entraîneurs et les enseignants chargés d'activités parascolaires. Les animateurs sont généralement supervisés par un adulte âgé qui est en fait la personne responsable des enfants.
     
  • Faire du bénévolat
    Le bénévolat dans les écoles et les crèches est une bonne expérience pour voir les capacités des enfants à différents âges. Il y a toujours un responsable plus haut placé qui dirige les activités et vous dit quoi faire ensuite. Cela peut être similaire à être une fille au pair pour une famille nombreuse avec une mère au foyer. Toutefois, il est à noter que la plupart des filles au pair doivent utiliser leur propre jugement et la plupart du temps ont la responsabilité des enfants en l'absence des parents. Si vous avez uniquement une expérience de bénévolat, envisagez de faire du babysitting pour montrer que vous êtes digne de confiance et que vous avez le bon jugement nécessaire pour prendre soin des enfants dont vous avez la charge.
     
  • Prendre soin des enfants plus jeunes
    La plupart des jeunes qui s'occupent d'enfants plus jeunes le font en ayant des adultes plus âgés à proximité. Par exemple lorsqu'une grande-soeur s'occupe de son petit frère depuis l'âge de 14 ans. C'est un excellent moyen de développer les compétences en matière de garde d'enfants et de voir les enfants se développer. Les familles ont tendance à voir cette expérience très positivement. Les parents sont plus susceptibles d'être intéressées par une fille au pair qui a de petites sœurs, nièces ou cousines du même âge que ceux de leurs enfants, parce qu'ils pensent que vous connaissez bien les caractéristiques de la tranche d'âge et que vous serez à l'aise dans votre position d'au pair pour les gérer dans l'environnement familial qu'offre le programme au pair. Donc, si vous avez des frères et soeurs, cousins, cousines...en bas âge, n'hésitez pas à le mentionner dans votre lettre de présentaion au pair.

Expériences formelles ou informelles ? Déclarées ou non ?

Les options sont nombreuses.
  1. Vous pouvez opter pour un arrangement informel, où vous pouvez vous porter volontaire pour vous occuper des enfants de vos voisins ou de vos relations pendant que les parents sont absents quelques heures par semaine. L'idée est bien sûr de le faire régulièrement afin que vous puissiez progressivement sentir ce que c'est que d'être pleinement responsable des enfants. Vous apprendrez également comment répondre à leurs besoins (jeux, loisirs, nutrition ...).

  2. Alternativement, si vous préférez un cadre plus formel, vous pouvez vous porter volontaire pour travailler dans une garderie (s’il en existe autour de vous), une école maternelle ou crèche, une école primaire ou tout autre contexte vous permettant d’interagir avec les enfants. L'idée est aussi de découvrir les groupes d'âge avec lesquels vous êtes le plus à l'aise.
     
  3. Il ne faut pas oublier que l’expérience acquise en matière de garde d’enfants n’est pas unique. Vous pouvez vivre dans un pays ou une société où des services de garde d'enfants rémunérés existent et portent le nom de "baby sitting". Vous pouvez aussi (comme c'était mon cas) venir d'un pays ou d'une société où, en tant qu'adolescent ou jeune adulte, s'occuper de vos jeunes frères et sœurs, cousins, neveux et nièces fait partie de la vie quotidienne sans rémunération. Les deux types d'expériences sont tout aussi valables et intéressantes, alors n'hésitez pas à faire valoir vos expériences!

Travail personnel

Listez toutes vos expériences et assurez-vous d'avoir des expériences en garde d'enfants de plusieurs types différents, qu'elles soient formelles ou informelles et surtout d'être en mesure de les justifier en fournissant des références (en général, les parents des enfants que vous avez gardé ou les responsables de crèches, écoles, centre de loisirs où vous avez travaillé). Si vous pensez que votre expérience est insuffisante, n'hésitez pas à la compléter. Ci-dessous vous trouverez deux cas d'expériences insuffisantes.

  • Cas 1 : Margaret était une fille unique. Elle n’avait jamais vécu avec d’autres enfants, bien qu’elle ait vu ses petits cousins lors de réunions familiales pendant les grandes vacances. Margaret a obtenu le minimum de 200 heures nécessaires de garde d'enfants en faisant du bénévolat dans une école maternelle où les enseignants lui ont dit de s'asseoir à la table à colorier ou de conduire les enfants en chantant des chansons en cercle. Bien que Margaret pense qu'elle aime les enfants et veut être une fille au pair, je pense que toute famille qui l'accueillerait comme au pair prendrait un grand risque.
     
  • Cas 2 : Ellen, qui n'avait que des frères et sœurs plus âgés, pas de frères et soeurs plus jeunes dans sa vie, et qui avait 200 heures d'expérience en garde d'enfants avec un seul enfant. Si cet enfant avait un tempérament facile à vivre, ou si les parents s’attendaient seulement à ce qu’il regarde la télévision pendant leur absence, Ellen pourrait constater que son expérience n’était pas suffisante pour la préparer à être au pair.

Conclusion

L'une des meilleures choses à propos du programme au pair est qu'il permet aux jeunes ayant des parcours différents de faire partie d'une famille pendant 6 à 12 mois. Certaines familles d'accueil préféreront par exemple une personne qui a passé son temps à l'université à une personne ayant une expérience réelle de nounou car ils veulent que leurs enfants soient pris en charge par quelqu'un qui a de l'ambition et un objectif ambitieux dans la vie. Par conséquent elles sont prêtes à accepter les candidatures d'au pair ayant une expérience de garde d'enfants limitée. Plusieurs cas de figure sont donc envisageables mais de façon générale, il vaut mieux avoir une une expérience de garde d'enfants variés et ne pas se focaliser uniquement sur l'expérience de nounou ou de babysitting.


Pour partir au pair en Australie, Angleterre ou en Irlande, CLIQUEZ ICI

Écrire commentaire

Commentaires: 0