· 

Définition et rôle de l'au pair

Définition de l’au pair

 « Au pair » est une expression en français utilisée dans le monde entier telle quelle (en français) pour désigner un jeune au pair (souvent une jeune fille au pair) dans le cadre d’un échange culturel et linguistique.

L’expression « Au pair » signifie en français « égal à ». Être une jeune fille Au Pair signifie donc «être dans des conditions égales». De ce fait, La jeune fille Au Pair et la famille d’accueil, devront se soutenir mutuellement pendant le séjour de l’Au Pair au sein de la famille. 

Un(e) jeune au pair doit avoir 18 ans minimum et 28 ans maximum dans la plupart des pays. Aux Etats-Unis, l’âge maximum est de 26 ans. Il/elle est logé(e), nourri(e) et perçoit de l’argent de poche chaque semaine. En contrepartie, il/elle aide les parents à assumer les tâches familiales en s’occupant des enfants et en effectuant quelques tâches ménagères légères.
Par définition étranger dans le pays où il séjourne, l'au pair vient découvrir la culture et souvent améliorer sa maîtrise de la langue du pays d’accueil (avec des cours de langue obligatoires ou non selon le pays). En France par exemple,en Allemagne et aux Etats-Unis, les cours de langue sont obligatoires. Ils sont facultatifs dans les autres destinations (Australie, Angleterre, Irlande…), mais vivement conseillés.

Le séjour au pair étant en majorité effectué par les jeunes filles, nous allons dans les prochaines lignes parler de l'au pair au féminin en utilisant les termes comme : fille au pair, une au pair, etc. Nous remercions les futurs au pair garçons pour leur compréhension.


A qui l'au pair est-elle comparable ?

  • Une jeune fille au pair n'est pas une femme de ménage.
  • Une jeune fille au pair n'est pas non plus une nourrice à plein temps.

Elle est plutôt considérée comme un membre de la famille d'accueil pendant son séjour. Ce qui lui permet de créer une relation avec celle-ci tout en découvrant la culture de son pays d'accueil.


Pourquoi de plus en plus de familles choisissent d'accueillir une fille au pair ?

  • Accueillir une au pair, se fait de plus en plus par les familles à travers le monde. C'est donc une tendance qui est à la hausse.
  • La présence d'une au pair permet aux enfants de vivre dans un environnement moins stressant.
  • La famille peut aisément adapter le planning de l'au pair à ses horaires de travail. C'est un programme qui convient donc parfaitement aux familles ayant une activité professionnelle.
  • Le coût d'une au pair pour la famille d'accueil est faible par rapport à celui d'une nounou à temps plein.
  • Accueillir une au pair offre plus de flexibilité au niveau des heures et de l'organisation familiale en général.
  • L'au pair constitue une véritable aide familiale, puisqu'elle prend en charge une partie des tâches familiales relatives aux enfants et aux tâches ménagères.

Votre rôle en tant qu’au pair en 10 points

Vous avez le rôle de grande sœur ou de grand frère dans la famille.

1. Vous devez vous occuper des soins quotidiens et du bien être des enfants (jouer avec eux, assurer leur hygiene, leur procurer les repas, les emmener à l'école etc. )

2. Vous devez accomplir d'autres tâches dans la maison, souvent en rapport avec les enfants.

3. Vous devez veiller à la sécurité des enfants et être en permanence vigilante

4. Vous devez être volontaire et aider la famille, comme un membre de celle-ci

5. Vous devez être prête à vous adapter et à essayer de nouvelles choses

6. Vous devez écouter les parents et respecter leur façon d'éduquer leurs enfants

7. Il est important de se faire des ami(e)s et d'avoir des activités à l'extérieur pour avoir une vie équilibrée.

8. Vous devez partager la vie de famille comme tout autre membre de la famille

9. Vous devez être un bon exemple - un modèle pour les enfants

10. Vous devez prendre des cours de langue d'une durée de trois heures environ par semaine.

Une jeune fille au pair ravie les enfants et elle est comme une vraie grande soeur pour eux. Elle apporte le plus souvent un nouveau souffle à la famille d'accueil par sa seule présence. Grâce à l'échange culturel et la relation avec la famille elle en ressort personnellement enrichie. Elle a un rôle bien défini et se sent utile pour la famille mais pour trouver un réel équilibre elle doit s'épanouir également en dehors du cercle familial et profiter de son année au pair pour se faire de nouveaux ami(e)s et vivre de nouvelles expériences.


Attitudes à adopter pour remplir votre rôle d'au pair

Pour pouvoir remplir son rôle de grande sœur ou de grand frère, il convient d’ adopter certaines  attitudes qui sont les suivantes :

  • Ne pas vivre en invité(e) dans le logement familial , mais proposer par exemple de faire la cuisine , organiser des jeux avec les enfants, accepter les propositions de sorties que vous font les parents etc.
  • Ne pas se substituer aux parents absents (mère ou père) en matière d’affection ou d’autorité, mais définir avec le parent présent et les enfants les règles de vie commune (participation aux tâches ménagères, rangement des chambres, place de l'au pair….).
  • Respectez le refus de l’enfant de se confier à un “étranger”.
  • Ne pas jouer au chef de famille qui décide de tout, alors que l’enfant s’est accoutumé à voir sa mère ou son père régler la vie familiale. Plutôt que de tout bouleverser, mieux vaut discuter avec les parents, et devant l’enfant si possible, des projets, des modifications dans l’organisation familiale…
  • De même qu’on s’adapte au mode de vie de la famille, sans pour autant renoncer à ses propres goûts, il est nécessaire de s’adapter à l’enfant, sans pour autant s’effacer devant lui.
  • Ne pas jouer la comédie de l’amour à un enfant, si l’on ne réussit pas à bien s’entendre dès le début : l’enfant sentira le mensonge et perdra toute confiance en ce nouvel adulte. Mieux vaut prendre le temps de s’apprivoiser l’un à l’autre.

En bref, sachez que ces principes n’empêcheront pas les enfants d’avoir parfois des accès de révolte en réponse à ce bouleversement familial !


Quelques problématiques liées au rôle d'au pair

L'arrivée d' une au pair à la maison est parfois mal vécu par l'enfant. Car celui-ci est confronté non plus à deux parents unis ou séparés, mais à trois, voire quatre adultes qui exercent sur lui leur autorité. Devant une situation parfois confuse, l’enfant se révolte, rendant les relations avec l'au pair difficiles.

Autorité et responsabilité
L' au pair n’a aucun statut juridique vis-à-vis de l’enfant de la famille. Par contre, il a des responsabilités et des devoirs envers lui. Cette ambiguïté attise fréquemment le malaise des jeunes filles/garçons au pair : l'enfant n'est pas toujours obéissant et les parents attendent des résultats, par exemple que l'enfant ait fait ses devoirs, qu'il soit prêt à l'heure le matin, etc.

L’au pair doit réussir à assoir son autorité, malgré l'entêtement de l'enfant qui se traduit souvent par des phrases telles que : “Tu n’es pas ma mère, donc tu ne me commandes pas” etc. L' au pair peut se sentir bafoué(e), malgré ses efforts et le séjour au pair peut très vite virer à la lutte d’influences jusqu’à la rupture, parfois.

La perception de l’enfant
L’enfant perçoit le(la) jeune au pair comme un intrus qui rompt l’intimité existant entre lui et ses parents. Volontairement ou inconsciemment, il peut chercher à mettre en échec cette nouvelle relation. Ce n’est donc pas seulement en se rendant sympathique à un enfant, en lui souriant, en le couvrant de cadeaux ou encore en satisfaisant à tous ses caprices, que vous réussirez à vivre harmonieusement avec lui.

Comment éviter les conflits en chaîne ?
Trouver sa place nécessite d’ avoir certains outils que nous vous fourniront tout au long de la formation et de connaître certaines stratégies de gestion de comportement de l'enfant.


Pour partir au pair en Australie, Angleterre ou en Irlande, CLIQUEZ ICI

Écrire commentaire

Commentaires: 0